secteur Petrolier
secteur-Minier

Solutions de gestion de flotte dans les mines et le secteur du transport des matières dangereuses

La sécurité des travailleurs est depuis longtemps un défi pour le secteur minier. Même s’il y a aujourd’hui trois fois moins d’accidents qu’il y a quinze ans dans les mines du Québec, encore en 2013, 150 des 9230 travailleurs miniers ont été blessés (CSST, en ligne). Et si la fréquence des accidents diminue continuellement, la gravité des accidents, elle, augmente (ASP, en ligne).

La sécurité par la prévention

La solution ORCA que nous proposons peut diminuer considérablement les risques associés à certaines pratiques dans les mines.

  • Conforme à la Loi 40 sur le transport des matières dangereuses : Chaque système est muni d’un accéléromètre intégré qui le rend conforme à la Loi 40 sur le transport des matières dangereuses. Il mesure l’accélération, la décélération et l’impact.
  • Détection de la ceinture de sécurité : Brancher la ceinture de sécurité au système ORCA permet de détecter si elle est bien attachée. Un détecteur de fumée dans la cabine peut aussi y être branché afin de limiter les risques de feu.
  • Limite de vitesse imposée : Une conduite dangereuse dans les mines peut s’avérer fatale pour le conducteur tout comme pour les autres travailleurs. L’option alerte-vitesse permet de limiter la vitesse à 30 ou à 50 km/h, selon les limites de vitesse en vigueur dans les mines. Vous pouvez configurer vous-même la limite que vous jugez appropriée.
  • Géobarrières : Quand les véhicules ne sont pas censés changer de section, il est possible de limiter leur champ d’action. Sur l’interface, vous pouvez délimiter un territoire précis pour chaque véhicule, en leur assignant une zone. Si un véhicule quitte son secteur, vous recevez une alerte automatique par courriel.

L’écologisme et la rentabilité par l’économie d’essence

  • Coupe-moteur :

    Le système coupe-moteur automatique breveté de Géothentic allie écologisme et rentabilité. Quand le véhicule est en marche inutilement dans une période de ralenti prolongé, vous pouvez couper le moteur, ce qui permet d’économiser de l’essence et de diminuer l’usure, tout en limitant votre impact sur l’environnement.

  • Outil de gestion des entretiens :

    La plateforme Web ORCA permet entre autres de prévoir et de gérer les entretiens sur les véhicules. Doté d’un odomètre et d’un horomètre, le système compte les heures moteur et le kilométrage parcouru et vous prévient par courriel quand les entretiens doivent être effectués. Cet outil permet d’éviter les oublis et de séparer les tâches entre gestionnaires, et assure une meilleure rentabilité en diminuant les possibilités d’usure.

  • Redémarrage automatique :

    Certains auxiliaires sont souvent utilisés quand les véhicules sont à l’arrêt. Cela permet d’éviter une consommation d’essence inutile, mais diminue le niveau de la batterie du véhicule. Pour éviter de vider le niveau d’énergie de la batterie, l’option redémarrage automatique mesure le niveau restant de la batterie du véhicule. Quand le niveau mesuré est trop bas, le véhicule redémarre automatiquement.

  • Une connexion adaptée aux régions éloignées :

    Même si vos véhicules se trouvent dans des régions éloignées, même s’ils se situent sous la terre, le système ne perd aucune donnée. Quand le véhicule se trouve hors de la couverture cellulaire, le système enregistre les données et les envoie quand le signal redevient accessible.

Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur minier. « Rapport annuel 2013 ». En ligne. http://aspmines.qc.ca/gestion/wp-content/uploads/2014/05/Rapport-annuel-2013_small.pdf. Page consultée le 23 octobre 2014.

CSST. Programme d’intervention – CSST. En ligne. http://www.csst.qc.ca/prevention/secteur/minier/Pages/programme_intervention.aspx. Page consultée le 23 octobre 2014.